Le secteur phoenicicole au Maroc

Le secteur phoenicicole est d’une importance économique majeure pour les régions oasiennes. Il soutient le pouvoir d’achat local puisqu’il garantit 40% à 60% du revenu agricole de plus de 1,5 millions de marocains qui produisent en moyenne 111.000 tonnes de dattes chaque année. C’est également un facteur important de stabilisation du marché du travail, en effet chaque année, il fournit 1,6 millions de journées de travail aux populations locales. Il améliore ainsi grandement les conditions de vie de centaines de milliers de familles qui voient leur situation socio-économique s’améliorer au fur et à mesure que le secteur se développe.
La structuration du marché
Certaines variétés sont spécifiques a certaines zones de production :
  50% de la production est mise sur le marché
  30% de la production est destinée à l’autoconsommation
  Les 20% restants sont affectés à l’alimentation du bétail

Par ailleurs, la palmeraie fournit la matière première nécessaire à plusieurs métiers comme la construction traditionnelle ou la fabrication artisanale d’objets usuels. C’est aussi une source d’énergie vitale dans une région pauvre en ressources combustibles.
Le Maroc 8ème producteur mondial de dattes
Classé au 7ème rang en terme de superficie cultivée, le Royaume consacre 50.000 hectares à la production de dattes. Cette surface représente l’équivalent de 6.600.000 plants de palmiers dattiers soit une densité moyenne de 132 pieds par hectare, ce qui place le Maroc à la 8ème place en terme de plants. Quant à la production, le Maroc est classé 4ème producteur maghrébin avec une moyenne de 111.000 tonnes de dattes produites chaque année.
Des terroirs d’une diversité exceptionnelle
Le Maroc a la chance de disposer d’un profil variétal exceptionnel avec 453 variétés différentes de dattes, héritage d’une agriculture phoenicicole très ancienne. Ces variétés sont souvent associées à des terroirs spécifiques :
  Bouyatoub à Tata
  Jihel, Aguelid, Bouskri, Bousthami, Iklane dans la région de Drâa
  L'intégration des palmeraies dans le cadre du Projet Arboriculture Fruitière du programme MCA 2008 -2013
  Majhoul, Boufeggous et Bouslikhen au Tafilalet
  Aziza Bouzid, Assiane, Aziza Menzou, Boufeggous ou Moussa à Figuig
  Outokdim à Tinghir

Nos partenaires